IL N’Y A PAS QUE LE LIT

Certes le lit est sans doute plus confortable, mais à la longue ça lasse. Sans aller jusqu’à l’exhibitionnisme, il y a plein d’autres endroits à expérimenter pour briser la routine : le salon, la cuisine, le placard de l’entrée, la douche… À vous de voir.

NE PAS FAIRE DE FELLATION

Inexcusable. Pour celles qui invoqueraient des prétextes sanitaires, sachez qu’un sexe propre contient bien moins de germes qu’une bouche, même propre. Cette excuse étant définitivement évacuée, il ne reste aucune raison de ne pas s’y mettre.

SUÇOTER DU BOUT DES LÈVRES

D’accord, il faut commencer en douceur la fellation en titillant le bout du sexe de son partenaire, mais on ne va pas en rester là éternellement ! Au bout d’un moment, il faut quand même le gober franchement dans sa bouche. Evidemment, en fonction de la générosité de l’organe, on agira avec prudence pour éviter un étouffement qui risquerait de casser l’ambiance.

OUBLIER DE LUBRIFIER

Une fois découvert, le gland devient très sensible. Le caresser à sec avec vos doigts peut être douloureux. Alors lubrifiez vos doigts avec votre salive ou mieux passez votre langue dessus de temps en temps.

 LA MAIN AUX FESSES

Les fesses des hommes sont sensibles aux caresses et au pétrissage, d’abord doux puis vigoureux. Bon, ce n’est quand même pas une zone érogène, inutile d’y passer une heure, mais enfin ça vaut le coup de faire un détour.

FEMME À POILS

A part quelques fétichistes de la pilosité, il faut admettre que les hommes goûtent peu les aisselles et les jambes poilues (ou alors dans des contrées exotiques). Donc l’usage d’une solution mécanique ou chimique sera apprécié pour se défaire des poils superflus. On sait, c’est contraignant et douloureux, mais c’est comme ça.

NE PAS AIMER LE SPERME

On peut admettre que pour votre première fois, vous soyez surprise par l’émission de la semence de votre partenaire et que cela vous mette mal à l’aise. Mais ensuite, il sera considéré comme malpoli de faire votre dégoûtée devant le nectar de vie que nous vous offrons. Sans aller jusqu’à vous en faire un masque de beauté comme dans les films X, considérez avec bienveillance cette substance. Et si c’est votre tailleur … qui est souillé, Monsieur aura le tact de prendre le nettoyage à sa charge en toute discrétion.

 

Yaya Konaté (Stg)