Aujourd’hui, on vous parlera de la peinture blanche, comment l’utiliser et les différents blancs qui existent. 

Avec des milliers de nuances, le blanc n’est pas aussi simple qu’il paraît ! Dès qu’il est un peu teinté (de jaune, bleu, vert ou gris), il devient une couleur à part entière à manipuler avec précaution. Avec certains atouts, le blanc est réputé pour apporter notamment une plus grande luminosité dans la pièce. Mais attention, il est aussi très salissant… Et utilisé à mauvais escient, le blanc est impersonnel, presque banal. Découvrez toutes les astuces, afin de mieux comprendre la peinture blanche et la choisir selon les bons critères.

Selon son utilisation, la peinture blanche a de nombreuses ressources pour répondre à différents besoins. Après des travaux, dans une construction ou une rénovation, elle est une première base pour uniformiser l’espace. Le blanc est souvent choisi pur, non teinté, afin de créer une atmosphère neutre.

La peinture blanche est aussi pleine de personnalité. Avec des pigments de couleurs, elle s’oriente vers des tons chauds ou froids avec une large déclinaison de teintes. Du blanc argile, au blanc d’Albâtre, en passant par le blanc d’azur, un panel de couleurs intéressant à travailler, à condition de bien les maîtriser.

1. Avoir conscience qu’il existe une multitude de blancs

Première étape nécessaire, se rendre compte des nombreux blancs existants. « Devant un nuancier, on réalise qu’il y a plein de blancs différents avec des noms évocateurs. La plupart sont des blancs déco, ils vont soutenir une autre couleur. » 

2. Faire la différence entre un blanc pur et un blanc teinté

Entre les différents blancs, les nuances peuvent sembler subtiles. Une fois appliqué sur un mur, l’effet n’est pas du tout le même. « Si on souhaite un blanc neutre pour couvrir tous les murs de la maison après des travaux, par exemple, on s’oriente vers un blanc pur, non teinté. Il existe mille sortes de blancs à partir du moment où l’on ajoute un pigment. » 

3. Se décider sur un blanc chaud ou blanc froid

Avant de choisir sa peinture blanche, il est important de savoir si elle sera présente sur tous les murs ou si elle est là en complément d’une autre couleur. « Lorsque le blanc est à côté d’une autre couleur, elle doit être choisie en fonction ». Près d’un mur dans les tons chauds, on opte pour des blancs teintés de jaune et à proximité de tons froids pour des blancs teintés de bleu, vert ou gris. »

4. Opter pour une peinture blanche adaptée au type de pièce

Comme les autres couleurs, le blanc demande à être compatible avec le type de pièce, sèche ou humide. « Dans une cuisine ou une salle de bains, la peinture blanche doit être ultra résistante (contre les moisissures, l’humidité, etc.). Dans les pièces sèches, les contraintes sont moindres. »

5. Veiller au côté impersonnel de la peinture blanche

Si la peinture est légèrement teintée, elle va casser ce côté brut pour rendre le blanc plus chaleureux. » Parfois trop basique, il est judicieux d’apporter un peu de caractère au blanc. Avec un style sans repère, que j’appelle « banquise », il évoque aussi un espace uniformisé, banal et aseptisé. On peut avoir l’impression que les meubles ‘flottent’ dans la pièce. Afin d’apporter un peu d’aspérité, on applique du blanc sur les reliefs (les moulures, les briques, des étagères graphiques blanches, etc.). C’est une façon de faire vivre le blanc. »

6. Déterminer où sera appliquée la peinture blanche

On l’oublie souvent, un projet peinture englobe les murs mais aussi les portes, les boiseries, les plinthes, etc. il faut généralement définir les endroits à peindre. Si c’est uniquement les murs ou si les plinthes et les portes sont aussi concernées, par exemple. Quand différentes peintures sont utilisées pour des éléments proches, le mieux est de marquer une certaine rupture, une démarcation franche avec un blanc qui tire vers une autre couleur. » 

7. Choisir la finition de la peinture blanche selon ses besoins

Avec plusieurs finitions, la peinture blanche a différents impacts sur l’espace. Plus on va vers une laque, plus le blanc est lumineux. » À l’inverse, une peinture blanche mate réfléchit moins la lumière, mais elle a l’avantage d’être plus décorative et enveloppante. Elle masque aussi les imperfections, au plafond notamment. « Une peinture blanche avec finition brillante ou laque ne s’applique que sur les boiseries. Elle dégage des COV (Composés Organiques Volatils) trop importants et demande un support net pour un tendu parfait. » 

8. Opter pour une peinture blanche et doper la lumière

Atout fort du blanc, son aspect lumineux est à prendre en compte selon les contraintes propres à la pièce. « La peinture blanche reflète deux fois plus de lumière qu’une couleur classique. Elle contient des particules réfléchissantes procurant 15% de lumière en plus, une façon aussi de réaliser des économies d’énergie. Dans des combles, par exemple, le blanc apporte une belle sensation d’espace. Afin de doper la lumière, la peinture blanche s’applique sur les murs et les boiseries en face des fenêtres.  » 

9. Anticiper le côté salissant du blanc

L’un des gros problèmes du blanc est qu’il est salissant. Sur les boiseries (les portes et les poignées), les tâches sont nombreuses. On a besoin très souvent de passer un coup d’éponge. Les peintures blanches avec finition velours sont un bon compromis. Il existe aussi des peintures avec un effet perlant où les tâches glissent sur le mur. Une bonne option pour les couloirs ou les chambres d’enfant, par exemple.

10. Prendre en considération les éléments existants

Dans une cuisine ou une salle de bains, une peinture ne doit jamais être aussi blanche que la faïence d’un lavabo ou d’une baignoire. Mieux vaut s’orienter vers un blanc froid au risque d’avoir un côté jauni, connoté à la saleté.

VOILÀ POURQUOI IL FAUT LAVER LES ENFANTS DÈS LEUR RETOUR DE L’ÉCOLE

Un pharmacien britannique explique que mettre les enfants à la douche et en pyjama dès leur retour de l’école pourrait éviter la propagation des virus. Rhume, grippe, gastro-entérite et autres. A l’école ou à la crèche ou à la maternelle, les enfants sont souvent exposés à de nombreux virus.  Selon lui, laver les enfants et leur porter les vêtements propres évite beaucoup de contagions. Il explique aussi que «  Les rhinovirus, des virus communs qui causent le rhume, peuvent s’installer sur la peau et rester infectieux pendant plus d’une heure après la première exposition. Il peut se déposer aussi sur des surfaces et les vêtements. Le virus respiratoire syncytial (VRS), un autre virus ressemblant au rhume, peut survivre sur les plans de travail et les poignées de portes pendant six heures au maximum, sur les vêtements jusqu’à une heure et sur la peau pendant 20 minutes ». Ainsi, la douche ou le bain permettent d’éviter que le virus ne s’installe trop longtemps. Par ailleurs, Sharmir Patel conseille de ne pas remettre ses habits à l’enfant, mais de les laver directement. Pour terminer, il conseille de toujours nettoyer les mains régulièrement.

LA BANANE DOUCE COMME MASQUE DE VISAGE

Ne gaspillez ni votre argent, ni votre temps au spa ou dans les salons de beauté en train de faire des soins chers. Le secret d’une peau merveilleuse se trouve peut-être dans votre cuisine. Eh oui, vous pouvez transformer une simple banane en un masque pour le visage, entièrement naturel et fait maison, qui hydrate votre peau et la rend plus douce. Pour ce faire, écrasez une banane mûre de taille moyenne afin d’obtenir une pâte lisse, puis appliquez cette pâte délicatement sur votre visage et votre cou. Laissez reposer pendant 10 à 20 minutes, puis rincez à l’eau froide. Voici une autre recette populaire pour un masque  à base de banane : ¼ de verre de yaourt nature, 2 cuillères à soupe de miel et 1 banane moyenne.

COMMENT UTILISER LE VINAIGRE DE CIDRE COMME MASQUE DE VISAGE ? L’utilisation du vinaigre en tant que tonifiant pour la peau remonte à l’époque d’Hélène de Troie. La légende raconte que la fille de Zeus et de Léa était la seconde femme la plus belle du monde, juste après Aphrodite. Quoi qu’il en soit, la recette est tout aussi efficace aujourd’hui. Après avoir nettoyé votre visage, mélangez 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre avec 2 verres d’eau pour obtenir une solution de rinçage pour nettoyer et tonifier votre peau. Vous pouvez également préparer un masque fait maison en mélangeant 1/4 de verre de vinaigre de cidre avec 1/4 de verre d’eau. Appliquez doucement la solution sur votre visage et laissez sécher. Notons que le vinaigre de Cidre est également utilisé comme moyen de dégraissage.