Le 25 février dernier, la ministre de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, Bakayoko-Ly Ramata a invité les femmes à s’engager dans le numérique pour l’émergence de la Côte d’Ivoire.

En effet, Bakayoko-Ly Ramata veut aider les femmes à s’approprier le numérique pour leur autonomisation « Seulement trois femmes sur dix utilisent Internet et le téléphone mobile. Pour plus d’équité, de justice sociale et de dynamisme économique, il est primordial de faire bénéficier à tous, sans acception des avantages de la consommation numérique en cours »

Ces propos elle les a tenus lors du lancement de la journée de la femme Le thème de la journée de la femme célébrée le 8 mars prochain en Côte d’Ivoire vise, selon la ministre à mieux orienter les efforts du gouvernement, afin de permettre à la majorité des femmes de s’approprier le numérique pour parvenir à l’autonomisation.

Les femmes en Côte d’Ivoire présentent cependant le niveau d’instruction le plus faible . Le numérique reste néanmoins aujourd’hui un incontestable outil d’émancipation pour nos populations. Et les femmes en première ligne de l’activité économique dans le monde rural et dans le pays en général, pourraient en tirer grand profit selon les possibilités qu’il offre ; entre autres, l’accès rapide des populations des zones rurales aux informations en matière de santé, d’activités commerciales (accès à plus d’opportunités), de transactions financières via le téléphone mobile.

Il serait plus opportun pour le gouvernement d’intensifier ses efforts pour concrétiser la réalité de l’autonomisation de la femme par le digital en prenant en compte toutes les embûches sur le chemin de ce rêve.