La ministre ivoirienne de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Bakayoko-Ly Ramata, a annoncé que le gouvernement prévoit d’accompagner 40 000 femmes dans les secteurs du karité, du cacao, de l’anacarde, du manioc et du maraîcher, d’ici à 2021. C’était le 10 mars dernier, à l’occasion de l’émission « Les Salons de Radio Côte d’Ivoire ».

Cette initiative, dans le but d’ « accélérer l’autonomisation de la femme », a annoncé Bakayoko-Ly Ramata. Avec l’appui technique et financier de ONU-femmes, ce programme a permis de suivre 2 000 femmes dans les régions du Boukani et du Tchologo, jusqu’à la certification biologique du karité, multipliant ainsi leurs revenus par 3. « Ce programme sur le karité va être étendu à d’autres régions pour atteindre 20 000 femmes d’ici à 2021 », a-t-elle indiqué.

La ministre a annoncé que le programme ouest-africain d’épidémiologie virale pour la sécurité alimentaire (WAVE) va, lui, accompagner les femmes pour la certification du manioc tout en évoquant le rôle capital que joue la femme dans la sécurité alimentaire, elle a rappelé que la Côte d’Ivoire d’où un important programme avec le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, dénommé AGRIFED.

Vivement le démarrage des activités!